"Les Royaumes Cachés : Tome 1 : L'Ange Gardien" Extrait N°3

Publié le 22 Juin 2014

Hello ! Je vous présente le troisième extrait de mon premier roman, tiré du chapitre 8 (quand Mathias et Mélanie sont venus vivre chez Serena, une Fée du bonheur et de la protection ; durant la visite de Tamara, la Reine des Fées de l'hiver) ! Bonne lecture ;)

Pendant ce temps-là, Serena cuisinait sous les yeux de son invitée.
– Hmmm… ça sent bon ! remarqua Tamara.
– Oui, mes nouilles sont bien faites ! J’accompagnerai les sushis avec ça !
– Tu y ajouteras quoi ?
– Des crevettes !
La Fée de l’hiver eut l’eau à la bouche, elle se réjouissait d’y goûter, même si les plats chauds n’étaient pas ses préférés.
Elle savait que Serena ne perdrait jamais le titre de « cordon bleu » qu’elle lui avait attribué, quelques années plus tôt.
– Tu y ajouteras de la sauce soja, pour assaisonner ?
– Pfff ! Ou pour les gâcher ! Bah tiens, au lieu de dire des sottises, tu peux m’aider à mettre la table, s’il te plaît ? demanda-t-elle d’un sourire taquin.
Tamara roula des yeux et prit les couverts dans un des tiroirs.
– Merci ma chérie ! dit Serena, toujours taquine.
– Oui, oui, c’est cela…
Elle sortit du salon et vit Mathias et Mélanie en train de continuer leur lecture. Elle sourit, attendrie, puis se souvint d’un détail qui lui enleva le sourire.
Ils ressemblaient à un couple.
Elle posait les couverts en jetant des coups d’œil sur eux et ses pensées se confirmaient à chaque fois.
Pensive et confuse, elle rentra dans la cuisine, en silence.
En prenant les assiettes dans un placard, elle se tourna vers Serena.
– Dis-moi…, murmura-t-elle. Mélanie, c’est la protégée de Mathias, non ?
– Oh, bravo, très chère ! répondit-elle avec ironie, gardant les yeux sur son occupation.
Malgré l’attitude plaisantin de son amie, elle ne perdait pas son sentiment de doute et d’incompréhension.
– Mais… ils ne sont pas ensemble, au moins !
Serena s’immobilisa pendant quelques secondes, réfléchissant brièvement à la situation, avant de continuer en répondant sans la regarder.
– Y a des risques…, dit-elle avec crainte en haussant les épaules.
– Mais…
Tamara ouvrit soudainement de grands yeux, son souffle s’arrêta et ses mains moites lâchèrent les assiettes par terre.
Elle demeura figée, comme une statue de glace, ayant réalisé l’ampleur des risques de la potentielle relation entre Mathias et Mélanie.
Serena lui cria dessus :
– Mes assiettes !
– Oui, excuses-moi. Je vais ramasser tout ça, répondit-elle, navrée et confuse.
Elle prit subitement une brosse et une ramassoire dans une commode de la cuisine de manière perturbée.
– Mais qu’est-ce qui t’a pris, enfin ?
– C’est que… Mélanie est une humaine !
Le visage de Serena passa de la colère à la désolation.
– Oui, je le sais…
– Mais alors, ne comprends-tu donc pas ?… Mathias n’a pas le droit de…
Elle ne put finir sa phrase qu’elle sentit une présence étrangère à côté d’elle.
En levant la tête, elle vit Mélanie, debout, à l’entrée de la cuisine.
– Il se passe quoi ? demanda-t-elle innocemment.
– Oh, rien, trésor ! dit Serena d’un ton plaisantin. Ce n’est qu’un accident !
Elle hocha simplement la tête en haussant les épaules et se retourna, s’apprêtant à partir.
Les deux Fées prirent une discrète inspiration, rassurées que Mélanie ne voulut guère en savoir plus.
Mais avant qu’elle ne quittât la pièce, quelque chose attira sa curiosité.
Elle se retourna donc vers les femmes qui reprenaient leur tâche.
Puisque les pas de Mélanie ne se firent plus entendre, elles tournèrent à nouveau le regard vers elle. Elle était encore là, droite, avec une expression d’incompréhension sur le visage, tandis qu’elle put clairement lire la panique sur ceux des deux Fées.
Elle les observait tour à tour, ayant entendu la dernière phrase de Tamara.
– Mathias n’a pas le droit de quoi ?

la suite ici !

ça vous a plu ?

Vos commentaires sont les bienvenus et si vous avez aimé, vous pouvez vous abonner !

Bien à vous,

Malika H.

Rédigé par Malika Hess

Publié dans #Extraits

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Julian_Moutanga 22/06/2014 17:16

Quoi de mieux que des nouilles aux sushis ! Un texte parfait.