"Les Royaumes Cachés : Tome 1 : L'Ange Gardien" Extrait N°5

Publié le 6 Juillet 2014

Bonjour à tous ! Je vous offre le cinquième et dernier extrait de "les Royaumes Cachés : Tome 1 : L'Ange Gardien", tiré du chapitre 6.

Je vous laisse en profiter, j'espère qu'il vous plaira !

Mathias marchait dans la rue, les mains dans les poches.
Plus il marchait, plus les ruelles devenaient sombres. Les alentours se changèrent en un décor de film de zombies : le ciel rougit et les maisons devinrent pourries, anéanties et dévastées. L’ombre lourde et pesante refit apparition avec plus d’intensité.
Mathias regarda furtivement autour de lui, ne sachant ce qui se passait. Il fronça les sourcils et serra les poings, se méfiant de toute attaque, scrutant les alentours et cherchant un moyen de sortir de cette abominable vision.
Une tâche noire se forma au sol, devant lui, puis tourbillonna. La tâche devint étroite et de là sortit Jason et son sourire menaçant, regardant l’Ange de haut. Celui-ci se décontracta, ses mains revinrent dans ses poches et il regarda le démon d’un air méfiant.
Il l’avait presque oublié et reconnut ses pouvoirs de Fantôme qu’il avait hérité de sa mère.
Ce rapace sanguinaire n’allait-il donc jamais le lâcher ?
À peine le voyait-il sortir de ce trou noir qu’il voulût déjà qu’il partît.
Le Messager s’approcha lentement de lui.
– Aaaah, mon bon vieux Mathias ! Dis-moi, quel bon vent t’amène ?
– C’est toi qui es venu, répondit-il froidement en secouant lentement la tête.
– Bon, allez ! Donne-la-moi ! ordonna-t-il en devenant subitement sérieux et en tendant la main, comme s’il attendait un objet.
L’Ange observa sa main un instant et regarda à nouveau son adversaire.
– Quoi ?
Celui-ci le menaça du regard.
– La fille !
Mathias baissa la tête en gardant les yeux sur lui. Ce regard le rendait effrayant – sauf pour Jason, apparemment – et répondit avec insolence :
– Non.
Le Messager, après un petit silence comblé par un regard meurtrier, sourit et tourna autour de celui qui se mettait en travers de son chemin vers Mélanie.
– Tu es bien trop protecteur, Mathias. Mais tu n’as pas le choix : soit tu me la donnes, soit tu meurs, dit-il en haussant les épaules. C’est comme ça, on n’y peut rien !
– Tu parles trop vite.
– Ma fois, tu seras bien obligé de me la donner. J’ai tant perdu, il faut bien compenser ! Et puis… ses vœux de mort doivent être exaucés et je suis chargé de les produire, mon pauvre Mat ! Quoi qu’il en soit, tu ne pourras pas m’en empêcher, je suis trop puissant, pour toi. Moi seul peux changer son destin, puisque les Écrivains sont du même Royaume que moi. Toi, tu t’efforces à respecter le Parchemin que tu as signé, mais bon… (Il reprit en criant, hilare :) on ne peut pas toujours réussir !
Il attrapa un fou rire alors qu’il s’était arrêté derrière Mathias.
Les yeux de ce dernier devinrent rouges et il serra les dents, ainsi que les poings.
D’un mouvement furtif, il se retourna, le prit par la gorge et le souleva en serrant son étreinte, ce qui le coupa de son rire sadique.
– Je ne te laisserai pas lever la main sur elle! Je ne te laisserai pas l’emporter, quitte à y laisser ma vie, t’as compris ?
– Oh, de la résistance…
Jason lui asséna un coup de pied dans le ventre, le libérant de la prise de son ennemi.
En se redressant, Mathias vit le poing du Messager foncer vers sa figure, puis s’écraser vers son nez. Il recula de quelques pas en essayant de se ressaisir rapidement. L’Ange put voir, juste à temps, Jason s’avancer vers lui pour recommencer, mais Mathias put intercepter son coup. Écartant son bras d’une main, il sortit son pommeau et sa lame de l’autre.
Jason, en voyant l’arme, sortit un pommeau tâché de sang et une lame rouillée et dentée – qui faisait facilement penser à une scie.
Les deux rivaux croisèrent le fer dans ce paysage cauchemardesque. Jason esquissait un sourire dément, ne prenant pas le jeune homme au sérieux, tandis que celui-ci mesurait ses coups et tentait de prévoir ceux du Messager.
Réussissant à briser la défense du bourreau, Mathias parvint à le transpercer.
Mais un détail – qui lui avait échappé – lui revint.
Jason, de son titre de Roi des Messagers, était de sang royal. Et les transpercements ne suffisaient pas pour vaincre un monarque des Royaumes.
Il regarda son ennemi avec horreur, tandis que celui-ci, souriant diaboliquement, l’éloigna d’un coup de pied.
À terre, Mathias se releva d’un bond et se défendit à nouveau.
La blessure de Jason saignait, ce que l’Ange remarqua, malgré les vêtements noirs de son rival. Il profita donc de faire perdurer ce combat.
Les coups s’assénaient, Mathias évitait avec facilité – malgré de nombreuses entailles – et parvenait même à transpercer le torse de Jason trois fois.
Les minutes passèrent et l’Ange commençait à s’épuiser dans la douleur de ses blessures et dans ses efforts, tandis que le Messager se sentit faiblir, le sang coulant à flots.
En éloignant son adversaire, Jason profita de peser une main sur ses blessures, essayant de les panser. Ses forces le quittaient et un liquide au goût métallique s’échappait entre ses lèvres. Le démon s’effondra sur un genou, se servant de son sabre comme appuis, et se mit à haleter en crachant du sang.
Remarquant sa faiblesse, Mathias marcha vers lui en le regardant de haut. Il demeurait calme, même s’il sentait son sang bouillir.
Jason leva la tête et le foudroya d’un regard empli de haine, honteux d’avoir laissé ce morveux le mettre hors d’état de nuire.
– Tu ne nous auras jamais, promit Mathias en murmurant.
Le Messager voulut plus que tout de se relever et continuer à se battre, mais sa faiblesse l’en empêchait. Il ne put que se résigner à abandonner.
Lentement, le corps du démon disparaissait en fumée. Dans un dernier regard haineux, Jason murmura :
– Je n’en ai pas fini avec vous… je reviendrai.
Et il disparut.
Le paysage redevint comme avant et les yeux de Mathias se colorèrent en gris. Il haletait, à bout de souffle, prêt à se jeter sur lui et lui régler son compte s’il avait le courage de refaire surface, mais il se calma.
L’Ange libéra de ses blessures de la fumée bleue qui les fit disparaître.
Il regarda le ciel et se dit que cela l’apaiserait de prendre le métro le plus proche pour aller rendre visite à une chère amie.

Cliquez ici, la suite vous y attend !

Et c'est terminé pour les extraits de ce livre ! Vous avez aimé ?

Si oui, exprimez-vous en commentaire et abonnez-vous à mon blog !

Pssst ! Les extraits de "Mon Âme Vendue" arrivent dès le 27 juillet ;)

Bien à vous,

Malika H.

Rédigé par Malika Hess

Publié dans #Extraits

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article