Les "Pour" et les "contre" de l'auto-publication et de l'édition traditionnelle

Publié le 16 Juillet 2014

En tant qu'écrivain(e), tu dois sûrement te demander s'il vaut mieux s'auto-éditer ou soumettre ton chef d'oeuvre à des maisons d'éditions.

Alors viens, prends ma main et laisse-moi te donner un petit aperçu (d'après ce que j'ai appris et d'après ce que je sais, mais attention, je ne suis pas Madame je-sais-tout).

Édition traditionnelle

 

Pour :

  • Ils corrigent ton livre
  • Ils s'occupent de la mise en page
  • Ils s'occupent de la promotion et de la relation avec la presse
  • Ils s'occupent de la couverture
  • Ils s'occupent du résumé
  • Ils règlent le prix et les redevances
  • Ils propagent ton livre dans le plus de librairies que possible

 

Contre

  • T'es un(e) écrivain(e) inconnu(e) ? OK, eh bien saches que tu as une chance sur des millions (DES MILLIOOOOOOOOOOONS !!!!) pour que ton livre soit accepté
  • C'est pas sûr qu'ils s'occuperont de la promotion
  • C'est pas sûr qu'ils s'occuperont de la relation avec la presse
  • Fais gaffe, si ton livre est accepté, ne. Paie. RIEN !!
  • Fais gaffe à la correction, ça dépend de la maison d'édition
  • Les redevances de 4%... et on dit que l'écriture n'est pas un métier qui gagne ;P t'as écrit un boobook de 700 pages pour ne recevoir que 4% des ventes ? Sérieusement ?
  • Dis-moi... es-tu sûr(e) que ton livre est vraiment lu par le "comité", avant de recevoir une réponse négative ?
  • Fais gaffe à la catégorie de la maison d'édition et à celle de ton livre, il faut qu'elles correspondent au moindre détail près.
  • Il y en a des où c'est pas sûr que ce soit eux qui s'occupent de (presque) tout
  • Ton livre peut être publié dans des semaines, plusieurs mois, voire plus !

 

Bref, passons maintenant à... :

 

L'auto-publication

 

Pour :

  • Ton livre est publié dès le lendemain
  • Tu reçois entre 70% et 100% des redevances de ton livre
  • C'est toi qui tire les ficelles
  • C'est simple, tu n'as des comptes à rendre avec personne
  • Aucune signature de contrat n'est demandée
  • Tu es totalement indépendant(e) et autonome
  • C'est toi qui décides du prix de ton livre
  • C'est toi qui décides de la catégorie de ton livre
  • C'est toi qui choisis ton public
  • Ton livre est disponible en e-book et/ou en livre broché
  • Tu fais et écris tout ce que tu veux, sans limites
  • Avec les difficultés de l'édition traditionnelle, l'auto-publication, à mon avis, c'est le futur

 

Contre :

  • Tu t'occupes de la couverture, et c'est un des plus durs.
  • Tu t'occupes du synopsis
  • Tu t'occupes de la promotion et du contact avec la presse, ce qui n'est pas toujours évident
  • Tu dois te faire un blog, un page Facebook et/ou un compte Twitter pour te faire remarquer
  • Ton livre doit se faire remarquer au milieu de plus d'un million (UN MILLIOOOOOON !!!!) de livres / e-books édités ou auto-édités
  • Tu t'occupes de l'orthographe et de la mise en page
  • Tu auras beau faire la pub de ton bouquin, les gens n'en seront intéressés que s'il est gratuit ou à moins d'un euro
  • L'auto-publication n'est pas (encore) très bien vue par la société

Voilà, tout ça, c'est mon avis (et j'avoue ne pas avoir forcément raison). Je te laisse voir par toi-même, si tu veux rectifier ou ajouter quelque chose, n'hésite pas à commenter ;)

Pour moi, l'auto-publication, c'est plus rapide et plus fun. Si tu as besoin de conseils, je suis là, avec mes petites connaissances ^_^'

Ou alors, tu peux t'inscrire à de trèèèèès nombreux groupes sur Facebook, les membres seront ravis de t'aider ;)

Allez, jette-toi à l'eau (en plus c'est l'été, ça tombe bien...) :D

Bien à toi,

Malika H.

"Prêt à être publié"

"Prêt à être publié"

Rédigé par Malika Hess

Publié dans #Écriture-Publication

Repost 0
Commenter cet article

Aurore 20/07/2014 01:00

Juste deux correctifs : être édité, ce n'est pas une chance sur des millions, non. On dit que chez Gallimard, par exemple, c'est 1 sur 6000. Et Gallimard, c'est quand même le top.
Et les frais d'auteur, c'est plutôt entre 8 et 12 % en général (édition papier). Si on t'en propose 4... tu refuses tout net. ;)

Mais sinon, chouettes comparatifs. :)

Bruno 16/07/2014 23:50

A part cette partie: "Tu auras beau faire la pub de ton bouquin, les gens n'en seront intéressés que s'il est gratuit ou à moins d'un euro", c'est pas mal résumé (attention aux coquilles dans ton article!) :)
Pour le prix, si les personnes sont vraiment intéressées par un livre elles achètent. Pas mal d'auteurs ont fait quelques tests en augmentant le prix de certains de leurs livres et les ventes ne ralentissaient pas forcément (parfois même le contraire).
Le prix est un élément psychologique qui entre en compte dans le processus d'achat mais pas toujours dans le sens auquel on pense.
J'ai écrit toute une série d'articles à ce sujet sur le site "Auto-Edition" dont celui-ci: http://autoedition.vv.si/determiner-prix-ebook/

Jacques-Line 17/07/2014 12:43

Et aussi...
Tu t'occupes de toutes les parties administratives, que tu es censé connaître (Protection du manuscrit, ISBN, dépot légal, statut juridique, particularités des livres jeunesse...)
Tu apprends à maîtriser le formatage des fichiers pour les intégrer dans les différentes plateformes.

Chris Polhansson 16/07/2014 14:54

Bravo Malika, tu résumes de manière simple et précise ce fameux débat : édition traditionnelle vs auto-édition. Et si nous faisions un choix maintenant? Pour ma part, j'ai opté depuis le début en faveur de l'auto-édition sur amazon. C'est un état d'esprit. La liberté du créateur sur son oeuvre. Les points que tu cites en défaveur de l'auto-édition, sont des éléments que j'ai intégré en tant qu'axes de travail et de réflexion. La couverture et la communication sont les prochains challenge pour mon roman que je souhaite publier sur le kdp select amazon, début septembre! J'explique tout cela sur mon blog:)
Encore bravo et merci pour cet article :)

chris 20/07/2014 12:32

Bruno, il est vrai que lorsque je parle du KDP, je sous-entends automatiquement le programme KDP select que propose Amazon.

Je souhaite souscrire au programme sélect car je pense qu'Amazon met plus facilement en avant, les ebooks faisant partie de ce programme. Les lecteurs peuvent également emprunter ton ebook lorsque tu fais partie de KDP sélect. Bon, il y a des avantages et des inconvénients, je ne vais rien d'apprendre d'apprendre Bruno :)

Au contraire, c'est moi qui ai plutôt à apprendre de toi, alors voilà ma question : KDP select ou pas KDP select? J'ai fait mon choix mais je n'ai peut-être pas toutes les billes pour avoir fait le bon.

Je me permets de poser cette question sur un commentaire de ton blog, Malika, cela t'offre une possibilité d'article :)

Bruno 16/07/2014 23:42

Attention Chris ne confond pas KDP Select (qui te permet de proposer ton ebook gratuit sur Amazon) et KDP qui te permet de publier en numérique. Si passer par KDP est obligatoire pour publier en numérique sur Amazon, l'inscription de ton livre au KDP Select est facultative.