"Les Royaumes Cachés : Tome 2 : La Rose de Cupidon" : Extrait N°2

Publié le 3 Janvier 2015

Serena marchait en ville pendant la nuit. Elle n’avait pas peur, contrairement à certaines femmes qui sortaient à cette heure-ci dans les ruelles sombres et isolées de Paris.
En voyant une autre femme marcher, elle se cacha à l’ombre d’un mur et la laissa passer. Elle eut remarqué que la femme expirait de l’épaisse fumée, comme dans une froide nuit d’hiver.
Son souffle était brûlant : une Fée du feu.
Quand elle fut assez loin, Serena marcha rapidement et silencieusement derrière l’inconnue.
Pour arriver à ses fins, s’il le fallait, elle éliminerait toute une armée.
Quand elle fut derrière la femme, elle lui saisit subitement l’épaule et le menton et lui tordit la nuque. La sombre Fée s’effondra en silence au sol, tandis que Serena fouillât rapidement dans le sac de la défunte.
Elle y trouva une clé noire.
L’objet commença à fumer et la fit disparaître dans une explosion de feu.
Elle se retrouva dans une cité souterraine aux bâtiments noirs et au château menaçant.
Le Royaume des Ténèbres.
Elle se faufila à nouveau dans une ruelle de Frevildar et assomma un passant sans difficulté pour lui dérober sa cape noire. Elle mit l’énorme capuche sur sa tête, tout comme chaque membre de ce Royaume, en dissimulant ses cheveux à l’intérieur. La Fée se dirigea vers l’immense château noir et les gardes la laissèrent passer.
Sans regarder les trônes, elle s’inclina légèrement et prit une porte qui donnait accès à des marches. Ces escaliers menaient à cette cave d’une taille quasi infinie appelée la Prison des Âmes Déchues.
Tous ceux à qui la balance s’était penchée du mauvais côté.
Tous les membres qui avaient osé enfreindre les règles.
Tous ceux dont l’âme avait emprunté le mauvais chemin.
Elle chercha une cellule pendant de longues minutes dans cet infini labyrinthe, voyant les pires personnes ayant jamais vécu sur Terre.
Jusqu’à trouver ce pourquoi elle fût venue.
– Luc ?
Un homme portant des habits sombres et abîmés, assis et courbé sur lui-même sur un banc de pierre leva la tête vers les barreaux et la regarda de ses yeux rouges. Elle baissa sa capuche, dévoilant son magnifique visage et sa majestueuse chevelure.
Le Juge écarquilla les yeux, incrédule et bouleversé.
– Serena ?
Il se leva furtivement d’un air inquiet et mit les mains sur celles de Serena qui tenaient les barreaux.
– Mais que fais-tu ici ?
– Je n’arrive plus à te laisser ainsi. Je suis venue te libérer.
– Mais… comment ? balbutia-t-il.
Elle prit son manche de la ceinture sous son genou et fit sortir une lame de katana ; elle avait donné son arme à réparer auprès des Peintres et des Sorciers.
– Avec ça. Recule !
Il obéit et elle trancha les barreaux rouillés avec aisance.
Luc sortit vivement et l’embrassa passionnément. Un grand frisson parcourut le dos de Serena qui n’avait plus embrassé depuis plusieurs siècles. Il lui caressa le dos et toucha sa chevelure, s’assurant que ce n’était pas un rêve. Il eut la chair de poule en reconnaissant son parfum et l’embrassa fougueusement, profitant de cette retrouvaille. Jamais il n’avait espéré la revoir un jour.
Il la serra ensuite dans ses bras.
– Tu es folle, Serena !… mais c’est une des nombreuses raisons pour lesquelles je t’aime.
Serena fut soulagée de le revoir après toutes ces années.
Elle avait beau s’efforcer, elle n’arrivait pas à aimer une autre personne. Quand Mathias et Mélanie avaient décidé de s’unir, elle fut convaincue de faire de même avec Luc.
Les siècles dans cette cellule l’avaient presque rendu fou. Sa vie avait changé quand il avait rencontré Serena et il était déterminé à la finir à ses côtés. Maintenant qu’il eut retrouvé la liberté, la possibilité de reprendre ses rêves se présenta à lui.
Un martèlement de pas et des grognements se firent entendre de plus en plus. Dans l’obscure cave éclairée par quelques torches, le couple vit tout un groupe de Messagers leur courir après avec leurs lames à leur main.
Luc prit le poignet de Serena et courut avec elle.
– Suis-moi ! hurla-t-il.
Ils fuirent dans la cave sous les hurlements et pas fracassants des Messagers qui les poursuivaient. Ils ne savaient pas ce qu’ils leur feraient s’ils les capturaient.
Ils couraient dans tous les sens, sans se demander quel chemin prendre. Serena voulut revenir sur ses pas, mais le labyrinthe sembla avoir été modifié.
La course poursuite était interminable, dans ce couloir sans aucune limite.
Arrivés dans une impasse, Serena se retourna et tendit son katana devant elle, créant un champ de force quelques mètres plus loin, empêchant les ennemis de leur faire du mal. Mais encore, une autre question vint à leur esprit :
Comment feraient-ils pour sortir de là ?
Les Messagers s’acharnèrent sur le bouclier invisible et chaque poing produisit de la faiblesse en la Fée, ainsi que de brèves vagues violettes sur la paroi.
Ils étaient trop nombreux et Luc mit les mains sur les épaules de Serena pour la soutenir.
Celle-ci baissa lentement la tête et la secoua.
– Luc, je n’ai plus de force…
– Mais si ! Allez, Serena ! Tu peux le faire !
– Je n’en peux plus…
Ses bras tremblèrent et sa lame perdit l’équilibre. Luc se mit à paniquer et mit les mains sous ses bras pour la faire tenir plus longtemps. Ils tinrent encore quelques minutes, mais les pouvoirs de Serena – qui s’essoufflait – s’affaiblirent à vue d’œil.
– Je sens que je vais lâcher !
– Ne dis pas ça, Serena ! On va y arriver !
– Arriver à quoi ? À rester là, coincés jusqu’à la fin des temps ?
– Non ! On trouvera un moyen de nous sortir de là !
– Comment ?
– Fais-moi confiance !
Une des lames des Messagers transperça et trancha une fente dans le bouclier.
– Je n’y arrive plus !
– Non, je t’interdis de lâcher !
Mais le bouclier céda.
Serena s’écroula sur ses genoux et Luc s’agenouilla vers elle, désemparé. Les Messagers coururent vers eux comme une meute de loups affamés. En levant les yeux, le couple vit avec désespoir leurs ennemis foncer vers eux.
Soudain, tous furent aveuglés par une vive lumière blanche. En ouvrant les yeux, Serena reconnut son Roi, la mâchoire pendante.
Jacob créa une onde de choc de lumière qui éloigna les Messagers et disparut avec Luc et Serena dans un flash blanc.

Rendez-vous ici ;)

Rédigé par Malika Hess

Publié dans #Extraits

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article