"Les Royaumes Cachés : Tome 2 : La Rose de Cupidon" : Extrait N°4

Publié le 17 Janvier 2015

En ouvrant calmement les yeux, Serena était allongée, flottante sur l’eau.
Elle sembla s’être endormie.
La belle Fée se redressa, au milieu d’une marre azure.
La rive était un pré verdoyant où des palmiers s’exposaient au Soleil. Devant elle, le pré se dégradait en sable blanc, offrant une vue sur une mer d’eau claire et turquoise.
Elle s’étira, dénudée, et sourit en admirant ce paradis.
Le doux son des vagues s’échouant sur le rivage sablé, le chant des mouettes et des cigales et la chaleur agréable l’apaisèrent.
Elle se retourna et un couloir de feuilles s’offrit à elle. À l’entrée de ce couloir se trouvait une serviette blanche.
Serena sortit de l’eau, enveloppa son corps avec la serviette et emprunta le chemin vert.
Ce long chemin abritait des papillons, des rouges-gorges et des couleuvres. Elle marcha et la terre se colla à ses pieds humides.
La sortie menait à une pièce envahie par des branches feuillues avec une fleur, au centre, et une armoire. L’endroit était éclairé par quelques rayons de Soleil qui s’échappaient d’entre les feuilles.
Soudain, tout s’immobilisa et plus aucun bruit ne put s’exprimer. Puis, le monde ne devint plus que de la fumée verte qui entra dans la bouche et le nez de Serena, redonnant à la chambre son aspect normal. Et, malgré sa baignade, la Fée se retrouva totalement sèche.
Elle sourit en se souvenant d’avoir revu Luc, dont les yeux étaient illuminés, quelques heures plus tôt.
– Serena ! J’ai trouvé des pirates qui sont à la recherche d’une tanière où se cache la fleur ! Ils m’ont dit qu’ils vont rejoindre leur équipage demain au levant !
– Sérieux ? s’étonna-t-elle joyeusement. Mais pourquoi cherchent-ils cette tanière ?
– Pour se remplir les poches, dit-il en haussant les épaules. Paraît-il que cette cachette possède plusieurs coffres remplis d’or qui n’attendent que leurs mains. Donc quand ils la trouveront, je prendrai la fleur et je te l’offrirai.
Serena écarquilla les yeux, émerveillée. Son rêve se fit de plus en plus proche.
– Oh Luc ! C’est magnifique ! Dépêche-toi, va les rejoindre !
Luc la prit dans ses bras et l’embrassa passionnément et sans retenue. Il passa les doigts dans ses cheveux doux et soyeux, puis la regarda en souriant.
– Je reviendrai très vite. Promis.
Depuis ce jour-là, elle n’avait plus eu de ses nouvelles.
Elle se passa la main dans les cheveux, là où Luc aimait passer la sienne, derrière le crâne.
La Fée se dirigea ensuite vers son armoire pour troquer cette serviette avec une de ses robes fétiches, mais une sonnerie l’interrompit dans sa marche.

Rendez-vous ici :)

Rédigé par Malika Hess

Publié dans #Extraits

Repost 0
Commenter cet article