"Les Royaumes Cachés : Tome 3 : Le Manoir des Quatre Vents" : Extrait N°2

Publié le 23 Septembre 2016

Durant l’odyssée, autant sur la froide plaque de verre que dans les airs, les voyageurs claquaient des dents et tremblaient de froid.

Mathias et Moïra tentaient d’ignorer leurs ailes qu’ils croyaient sentir geler.

Mais alors, tous entendirent de longs soupirs en-dessous d'eux. Mathias fut le premier à baisser les yeux, et à apercevoir une longue et large silhouette noire sur la neige ; ses yeux piquèrent et il toussa, étouffé pour une ardente fumée noire.

La plaque de verre descendit, afin d'atterrir, et les membres volants la suivirent systématiquement, déconcertés par cet imprévu.

Mélanie hoqueta de surprise et Kevin lâcha un juron de stupeur : devant eux, Eliseo s’appuyait fièrement contre une ombre de fer qui fulminait et calmait son lourd souffle saccadé.

– En voiture, sourit-il.

Les yeux incrédules de ses amis brillèrent de mille feux : le Sorcier avait invoqué, à partir de la neige, une locomotive à vapeur avec un wagon.

Sans attendre, ils se ruèrent vers la porte et l'ouvrirent pour découvrir un intérieur à l’ancienne, chaud et confortable. Ils ne se firent pas prier qu'ils se jetèrent sur les banquettes de velours et s'emmitouflèrent dans des couvertures prévues à cet effet : jamais ils ne s'étaient aussi bien installés.

Eliseo ne se retrouva guère parmi eux ; le véhicule se mit en marche et accéléra toujours davantage pour rouler entre les conifères.

Assis sur les banquettes, le groupe épanoui entendit une voix grésiller depuis les haut-parleurs :

– Mesdames et Messieurs chers passagers, bienvenue dans le Mansion Express. Je suis Eliseo, votre chauffeur, et je vous demande de bien vouloir vous accrocher, car nous allons décoller.

À ces mots, l’équipe sentit une secousse : la locomotive s’envola.

Mélanie éclata de rire en sentant des frissons lui chatouiller le corps, avant de voir le paysage descendre par la fenêtre.

– Eliseo t'es un chef ! s'écria Kevin.

– Wouw ! s'enthousiasma Moïra.

Neven leva les bras en hurlant de joie, tandis que Luc et Mathias se contentèrent de tout simplement sourire.

Et afin de répondre à leur enthousiasme, Romance, assise aux côtés d'Eliseo, tira à deux coups le sifflet de la locomotive.

Une fois le train volant dans les airs, le groupe sombra sans peine dans le sommeil.

Rédigé par Malika Hess

Publié dans #Extraits

Repost 0
Commenter cet article