"Les Royaumes Cachés : Tome 3 : Le Manoir des Quatre Vents" : Extrait N°4

Publié le 23 Septembre 2016

Tous s’approchèrent de l’habitat, espérant pouvoir y passer la nuit, à l’abri du froid et de la neige. Plus ils s’approchaient du chalet, plus ils sentaient l'odeur d'un bon souper ; elle était si intense et délicieuse qu’elle leur donna l’eau à la bouche, à tel point qu'ils eurent l'air d'une meute de loups affamés.

Mathias toqua timidement, craignant de déranger les habitants de ce chalet.

Une vieille dame leur ouvrit la porte. Elle avait les cheveux blancs attachés en chignon et portait un peignoir rouge aux bordures en fourrure blanche.

La dame plutôt ronde avait une allure joviale et un regard pétillant : ses yeux bleus brillaient sous une certaine joie de vivre.

– Bonsoir, les enfants ! lança-t-elle. Je peux vous aider ?

– Bonsoir Madame, salua Mathias. Nous ne sommes que d’humbles voyageurs et nous cherchons un abri pour la nuit.

En sentant le froid entrer dans sa maison, elle se hâta à les faire entrer :

– Oh, mais oui, entrez seulement ! Il y a de la place pour tout le monde. Enlevez vos affaires, je vous prie, accrochez-les au porte-manteau, faites comme chez vous.

Tous obtempérèrent à ses dires ; mais une fois débarrassés de leurs larges et imposantes affaires d'hiver, ils retrouvèrent la vieille dame plus proche d'eux : ses yeux plissés témoignèrent de son doute et de sa curiosité.

En examinant Mathias, elle leva un doigt et le secoua, pendant que son regard s’illuminait de plus en plus.

– Vous, je vous connais…

Elle posa sur son nez ses lunettes attachées à un fin collier, et ses yeux s’écarquillèrent.

– Mais oui, je vous connais ! Vous êtes l’Ange aux Yeux d’Argent !

Elle dévisagea les voyageurs attendris, et les fléchait du doigt en devinant leur identité :

– Le Juge qui a affronté la Princesse des Messagers ! Le Triton de la Fête de la Lumière ! Le Converti ! La dernière Fée du Destin ! Oh ! Et la première Humaine ! Vous êtes tous là !

Elle les regarda tour à tour, comme une admiratrice devant ses idoles, et enleva ses lunettes, émue.

– Je ne savais pas qu’un jour, vous frapperiez à ma porte… (Elle se ressaisit :) Bien, venez, vous devez avoir faim ! Le dîner est bientôt prêt. Installez-vous sur le canapé.

– Attendez, l’intercepta Mathias.

– Oui ? Que se passe-t-il ?

– Quel est votre nom ?

– Annalina, enchantée !

Elle s’apprêtait à partir vers la cuisine, mais avant, elle se tourna vers eux et sourit :

– Avant que j'oublie : ne faites pas trop de bruits, surtout. Mon mari est en train de dormir. Il ne faut pas le réveiller.

Et elle s’en alla.

Rédigé par Malika Hess

Publié dans #Extraits

Repost 0
Commenter cet article