"Les Royaumes Cachés : Tome 3 : Le Manoir des Quatre Vents" : Extrait N°5

Publié le 23 Septembre 2016

L’air frais et le temps estival de ce paradis doré rendirent Moïra euphorique : elle écarta les bras, leva la tête vers le ciel en souriant et déploya ses ailes. Voilà qu'elle s’envola, profitant du vent, du Soleil et du ciel azure qu’elle retrouva enfin, après n’avoir connu que l’ombre des nuages de la montagne, le froid et la neige. Ses ailes purent se dégourdir, s'étendre, s'étirer. Elle faisait de grands loopings, montait et descendait à sa guise, enivrée par l’adrénaline et cette liberté.

Kevin sourit et se mit à courir à une vitesse ahurissante, avant de faire d’immenses bonds, aussi longs que hauts. Plus il s’élevait, plus son cri de joie était fort.

Eliseo – qui portait sa Fée basculant entre l’éveil et l’évanouissement – vola sereinement et tournait sur lui-même. À peine consciente, Romance sentait ces sensations et souriait faiblement.

Mélanie adora voir et entendre ses amis s’amuser comme des fous.

Soudain, elle sursauta en sentant des mains la soulever ; la jeune fille éclata de rire en se retrouvant dans les bras de son Ange Gardien qui décolla vivement, lui coupant presque le souffle. Il s’éleva toujours davantage – Mélanie eut le vertige en voyant ses amis rétrécir.

Puis, Mathias se laissa tomber en piqué.

Au lieu d’avoir peur, sa protégée cria comme sur une montagne russe. Mathias recommençait maintes fois : il montait et tombait en riant aussi follement que Mélanie.

Neven courait et imitait Kevin en effectuant plusieurs figures acrobatiques, haut dans les airs.

Loin derrière eux, Luc marchait calmement en souriant, observant les plus jeunes jouer avec leurs enfantillages.

 

Cependant, Kevin tourna la tête.

Surpris, il se mit à fixer quelque chose, mais son manque de concentration le déstabilisa : il tomba lamentablement sur les pièces d’or. Moïra s’inquiéta et vint à lui pour l’aider à se relever.

– Tu vas bien ?

– Ouais, ouais, ça va…

Tous s’arrêtèrent et atterrirent sur le champ de pièces d’or, découvrant cette énorme maison de bois noir posée sur le désert. Les rideaux blanc cassé cachaient l’intérieur et la porte en bois était abîmée.

Les voyageurs se firent frigorifier par l’effroi qu’inspirait l’aspect de maison hantée de cet habitat.

– Le Manoir des Quatre Vents…, murmura Luc.

Rédigé par Malika Hess

Publié dans #Extraits

Repost 0
Commenter cet article