"Voela" : Extrait N°4

Publié le 22 Octobre 2016

– Bon appétit.

Je l’imite.

– De même.

Et Snow et moi nous mettons à manger.

– La plupart des ingrédients présents devant toi viennent de Landis.

Je hoche la tête, aussi enthousiaste qu’affamée.

– C’est délicieux.

– Dis-moi… comment se fait-il que tu grimpes aussi bien et aussi vite ?

– Je n’ai pas envie d’en parler.

– La cale est disponible, ce soir.

Je soupire longuement, avant d'entamer :

– Mon père et moi chassions beaucoup. Lui qui s’attendait à avoir un garçon pour aîné, il s’est contenté de m’avoir et m’a enseigné tout ce qu’un père enseigne à son héritier. Il m’a appris à tirer à l’arc et au mousquet, à grimper aux arbres et sur les édifices, à courir et à franchir les obstacles sans m’arrêter.

– Tu ne portais pas de robe, je présume, sourit-il.

– Non, je m’habillais un peu comme cela, dis-je en désignant mes vêtements.

Il éclate de rire.

– Voilà pourquoi tu sembles tellement à l’aise !

Je hausse une épaule, flattée.

– Et vous le faites encore ? me demande-t-il avec intérêt.

– Non, mon père s’est blessé à la jambe. Il s’abstient alors de chasser, le temps qu’il guérisse.

– Et tu aimais chasser ?

– Oh, oui ! m'enchante-je. C’est magnifique de plonger au beau milieu de la nature, de découvrir les animaux, les arbres et les plantes. J’ai tant appris, grâce à mon père, et j’espère apprendre davantage…

Snow m'offre un tendre sourire.

– En tout cas, ta manière de me répondre me fait plaisir, ce soir. Je t’en remercie. Et pour te prouver ma gratitude, je t’accorde encore trois jours de repos. Ça te convient ?

J’écarquille les yeux, ahurie.

– Sérieusement ?

– Tu as ma parole, et ma parole est mon honneur.

Je cligne plusieurs fois des yeux, m’assurant que ce n’est pas un rêve, avant de balbutier :

– Oh, eh bien, je… merci beaucoup, c’est vraiment gentil.

– C’est le prix de tes confidences, très chère. Tiens, d’ailleurs, ça me rappelle que je chasse beaucoup, moi aussi. Mais je ne chasse qu’en mer.

Et il s’est mis à me parler de ses prises, de ses méthodes et des gains de tout cela. Snow m’a ensuite fait le récit de ses débuts, de toutes les mers qu’il a sillonnées, et de toutes les îles qu’il a visitées, ainsi que de leurs cultures.

Jamais je n’aurais pensé en être aussi intéressée. Tout ce qu’il me raconte me fait voyager et rêver. J’adore ce genre de sujet de conversation ! Et il a tant l’air passionné par ses odyssées que je ne peux que l'écouter avec le sourire.

Nous avons continué à discuter de notre vie en mangeant ; nous en savons autant l’un sur l’autre, ce qui me met à l’aise.

Snow s’est montré fort sympathique : il était souriant, attentif et plaisant.

Voilà qu’il me fascine.

Rédigé par Malika Hess

Publié dans #Extraits

Repost 0
Commenter cet article